Catégorie: 
Logements
Architecte: 
S. Theate
WID
logements
Projet / Réalisation d'une habitation à Frassem
Type / Projet privé
Statut / Chantier en cours
Année / 2017
Architecte / S. Theate
Le bâtiment s’implante de façon à minimiser son impact sur le paysage. Il s’agit de la dernière construction de la rue. Le plan de secteur indique la fin de la zone d’habitat. Le volume principal du bâtiment est implanté perpendiculairement à la rue le plus proche possible de la voirie (tout en conservant la végétation de la haie existante). L’implantation perpendiculaire du volume principal donne également l’opportunité d’ouvrir un maximum vers l’Ouest et vers la vue agréable sur la vallée encore préservée. Un écran de végétation existant, situé parallèlement à rue, est conservé en l’état actuel afin de minimiser l’impact visuel du bâtiment et de conserver la vision actuelle du site (route menant vers les champs et forets). Cette haie sera prolongée afin de continuer cet écran de végétation jusqu’en fin de parcelle. En contre partie, la conservation de cette haie dense empêche une implantation encore plus proche de la voirie. Cette haie ne sera interrompue que pour l’accès au véhicule au garage. Un premier volume secondaire est implanté à gauche du volume habitation, dans la continuité de la façade à rue. Il s’agit du garage et d’un espace de stockage pour le bois de chauffage. La création d’un muret dans le prolongement de la façade avant (entrée/ parking) apporte une lecture linéaire du volume du rez-de-chaussée. Le volume de l’étage, de par l’utilisation d’un matériau différent (bardage bois) et par la création de débordement par rapport au rez-de-chaussée vient se poser sur son socle. Cette différenciation de volume et de matériau amène de la légèreté mais un équilibre et une cohérence à l’ensemble. Un deuxième volume secondaire est situé à l’arrière droit du volume du rez-de-chaussée. Ce volume permet de mettre en valeur et délimiter l’espace d’entrée du bâtiment. L’emprise des deux volumes secondaires reste minime par rapport à celle du volume principal. Les matériaux choisis par les Maîtres de l’ouvrage sont : un enduit de façade de ton blanc cassé de gris (G1 du nuancier pour les façades rurales de la Lorraine Belge) pour les constructions du rez-de-chaussée et le bois en bardage ajouré pour le volume supérieur. Cette différenciation permet d’alléger l’ensemble et de l’intégrer au mieux à l’espace environnant. Le coloris des châssis est choisi en cohérence avec l’ensemble et par rapport nuancier pour les façades rurales de la Lorraine Belge : coloris gris quartz (G5 ou G6). Le bâtiment vient réellement se confondre avec la nature toute proche. Ce bâtiment a été pensé avec les contraintes du site qui sont : un front de bâtisse le plus proche possible de la rue, une très belle vue sur la vallée, un terrain naturel en pente avec la route en contre haut du terrain naturel. Ce projet se veut une proposition contemporaine de l’habitat avec des préoccupations basées sur le respect de l’environnement et l’utilisation parcimonieuse des énergies. Le bâtiment construit de manière traditionnelle et est isolé correctement. Avec l’apport des gains solaires nous pouvons prévoir la mise en place d’une pompe à chaleur Air/Eau et utiliser un minimum les énergies fossiles.